Sanita et l'école du toit du monde

Sur le chemin de l'Everest, au Népal, se trouve le village de Pangboche,  à 4000 mètres d'altitude. 
Un soucis de santé, a contraint , mon mari et moi même à rester au village pendant une semaine. 
De cette "pause" nécessaire, est née l'histoire de "Sanita et l'école du toit du monde".  
La vie au village est hors du temps. Les occupations sont rudimentaires: planter les pommes de terre, faire sécher les bouses de yaks, laver, cuisiner, repeindre et ..... attendre..... au soleil. 
Nous sommes fin mars. L'hiver s'éternise, avec quelques chutes de neige. 

J'ai quatre ans et je fréquente l'école avec huit autres enfants. Certains jours, le lama nous bénit. 
Dans la cour de l'école, je regarde pensive, les garçons jouer au cerf-volant. Nous les filles, n'avons pas de distractions. 
Nous aimons étudier. Nous savons que notre avenir en dépend. 
Aujourd'hui est un jour différent, une dame est passée nous rendre visite et nous a offert des ballons à gonfler. 


Une chose est sûre. Je ne veux pas faire comme Una et sanchita qui apportent de l'eau à l'épicière contre quelques bonbons. 
Moi, je préfère rester au coin du feu avec ma maman, en rêvant que ma vie sera .... autre chose. 

Des visages

Toujours, je me demande qui se cache derrière ce regard?  
Qui est cet Être qui me regarde? 
Il y a tellement de mystère au fond de leurs yeux. 

Scènes de tous les jours


D'ici ou d'ailleurs


Beaucoup de photos présentées ici sont prises au Népal. 
Il y est plus facile de photographier des gens. 
Ce peuple est naturel et bienveillant. 
La caméra n'est pas un problème. 

A la fenêtre ou à la porte

C'est un thème qui me plait.
 En passant dans des villages reculés du Népal, parfois, une tête apparait subrepticement dans l'encoignure d'une porte ou d'une fenêtre. Nous les occidentaux, devenons une distraction pour ces gens simples. 
Notre accoutrement, notre langue, notre fascies les surprennent. 
J'aime saisir ces instants fugaces. 

Graphique- géométrique

La magie de l'heure bleue

C'est un moment que j'aime photographier. 
Je trépigne toutes les fois, où je me trouve dans une ville et que  l'Heure bleue approche,
J'aime le contraste entre le bleu profond du ciel et les éclairages jaunes des villes. Cela apporte une certaine magie au lieu. 

Varna-Bulgarie
Norvège
Cornillon-Confoux
Mitoraj-Cornillon Confoux
Verone-Italie
Larchant Seine et marne
Rome