Bonjour. D'abord, je vous présente mon village

Cornillon-Confoux est un typique village provençal perché où il fait très bon vivre. De là haut, on voit la campagne environnante mais aussi au loin, les Alpilles, le Mont Ventoux, Salon-de-Provence.... C'est un village avec des champs de coquelicots, de tournesol, des oliveraies, des amandiers, des forêts avec de nombreux chemins de randonnée dont une voie aurélienne. 
.Il y a plusieurs lavoirs, des fresques, un château, des sculptures de Igor Mitoraj, une jolie petite église, une rivière (la Touloubre), un canal. 
Bref!  Qui  s'y aventure, revient ressourcé. 

Petit week-end sur le plateau de Valensole où il fleure bon la lavande

Des lignes, des courbes, des creux, des bosses. De la lavande, du blé de la sauge, des tournesols. Une petite cabane par ici, un arbre isolé par là. Des effluves qui vous chatouillent les narines. Je passe deux jours à Valensole, au pays de la lavande. Partout où le regard se pose, l'âme se réjouit. Il règne ici un petit air de paradis.

L' Auvergne au printemps

La France du centre, des collines et des vallons, un paysage tout en rondeur et en douceur. Des fleurs partout en cette saison. 

Les Alpes de Haute-Provence

Un Week-end prolongé vers Barcelonnette. 
Des paysages plus verticaux. Des lacs émeraudes. 
De nombreuses fleurs, encore, mais si différentes, 
Des bouquetins.
 Un moment de plénitude, 

Mer, lacs, étangs, rivières

 J'aime me poser au bord de l'eau et regarder la vie, écouter le clapotis qui se fraie un chemin entre les cailloux ou la vague qui vient se jeter sur les rochers. 

Les arbres

Je suis fascinée par les arbres. Il s'en dégage tant de force. 
Leurs feuilles et leurs branches flirtent avec le ciel. Elles se nourrissent d'air et de soleil. 
Leurs racines s'enfoncent profondément dans le sol et se nourrissent d'eau et de terre. 
Etrange réflexion: Les arbres seraient donc en lien permanent avec les quatre éléments. 

Les montagnes

Marcher, monter, se surpasser, pour essayer de toucher le ciel. 
Puis s'assoir, heureux, épuisé de tant d'efforts. 
Découvrir des sommets majestueux, baignés de lumière. 
Repartir le coeur triste car on sait que l'on ne reviendra pas.  
La plupart de ces clichés ont été pris au Népal. 
Quelques photos sont prises sur l'altiplano Bolivien. 
Et une photo est prise en Lozère. 

Là où vivent les hommes

L'Homme a fini par prendre sa place dans la nature. 
Il a construit des villages, des villes, des routes...., 
Il a défriché, asséché les marais, cultivé et .....posé des clôtures. 

LES FLEURS

Je m'émerveille chaque jour de tant de diversité. 
Les fleurs sont délicates, gracieuses et éphémères. 
C'est en s'approchant très prêt que l'on découvre leurs trésors cachés.   

les petites ailes

Au cours de mes promenades, parfois, alors que je m'applique à photographier une fleur, un papillon arrive  et prend la pose. 
Il me regarde et est tout fier de servir de modèle. 

Les grandes ailes

Voici une discipline difficile. 
J'admire les photographes animaliers qui restent des heures à l'affût pour prendre LE cliché. 
C'est un monde que je ne connais pas. Je l'effleure du bout des doigts et je me dis que un jour, je me lancerai dans ce chalenge. 
Pour le moment, voici quelques clichés modestes. 

Rencontre avec les guêpiers d'Europe

Depuis le temps que j'en rêvais!!
Un ami m'a montré récemment un lieu dans la colline de Provence où niche une colonie de guêpiers. J'ai  passé quatre demi-journées,  seule, en plein soleil, emmitouflée dans mon affût artisanal. Et j'ai observé. 
Le spectacle est grandiose, euphorisant même. Me voici photographe animaliers. J'ai beaucoup lu d'articles sur internet afin de connaître un peu mieux cette discipline. De nombreuses recommandations quand au respect des animaux et de l'environnement: être discret, ne faire aucun geste brusque, attendre que les animaux partent avant de sortir de sa cachette. ... 
Là, je suis à 15 mètres des terriers. Il y a encore des bébés qui attendent d'être nourri. Les parents vont et viennent continuellement. Ils amènent des insectes à leurs progénitures (guêpes, frelons, cigales...). Ils discutent beaucoup aussi. Je découvre des rituels: Les oiseaux se posent toujours sur leur perchoir. Puis ils scrutent les lieux quelques secondes avant de s'approcher des terriers. 
J'ai assisté aussi à l'envol du dernier juvénile. Juste avant le grand vol, Il a été encouragé par un ballet et des cris de toute la colonie. La scène a duré cinq bonnes minutes. 
Un spectacle que je n'oublierai pas. 
Et aussi la prise de conscience que les espèces animales sont fragiles et vulnérables. Nous les humains et photographes respectons les par notre extrême discrétion. 
Merci à cet ami qui se reconnaîtra. 

Nos amis: les chevaux

Les chevaux sont habitués à la présence humaine. Ils posent, impassibles. 
Les prendre en photo est certainement plus accessible. 

Les mammifères

D'ici ou d'ailleurs, domestiques ou libres